Paroles de « ELLE PLEURE »

La lueur noire est imminente
Coincé entre quatre murs blancs
La peur de choir en version lente
J’ai le syndrome des ailes de sang

La beauté froide n’y est pas pour rien
D’un ciel à l’autre en temps record
La voûte étroite je me souviens
Les yeux rougis par le décor

La seule chose que l’on ait en commun c’est la mort
Et la prose s’occupe très bien de ton corps

Elle pleure du sang sur de la dentelle blanche
Elle pleure du sang sur de la dentelle blanche
Elle pleure du sang

De loin je regarde les lumières
Assis en marge de la fête
Il y a le bien et moi derrière
Je suis du virage le prophète

Tu t’amuses bien autour du vide
Mais l’essence même est plus profonde
Qu’un simple vautour apatride
L’incandescence mène à la tombe

Je m’oppose aux visions lentes de notre sort
Je propose qu’on s’isole entre les morts

Elle pleure du sang sur de la dentelle blanche
Elle pleure du sang sur de la dentelle blanche