Paroles de « La Ville »

Dans les rues sombres de la ville-dortoir
L’air est morne et gris
Ballader son spectre au bas des trottoirs
Mission accomplie

On est demain dans deux cigarettes
Carré dans la nuit
Pas de passantes apparues aux fenêtres
La fête est finie

S’imoler par la foudre et le délire ardent
Une flaque de poudre, une flaque de sang
C’est dans un dé à coudre que naîtront leurs enfants
Si l’énigme à résoudre ne les tue pas avant

Une nouvelle aube aujourd’hui s’est fanée
Dans sa robe de cuir
Le jour jaune qui nous éblouissait
S’est laissé mourir

S’imoler par la foudre et le délire ardent
Une flaque de poudre, une flaque de sang
C’est dans un dé à coudre que naîtront leurs enfants
Si l’énigme à résoudre ne les tue pas avant